C’est en préparant mon sac pour la Guadeloupe que j’ai à nouveau été confronté à ce dilemme : quel matériel photo prendre pour ne pas me surcharger inutilement tout en couvrant la majeure partie de mes besoins ?

On lit souvent qu’un bon photographe ne se charge pas de matériel inutile et se concentre uniquement sur le strict nécessaire. Mais quand le but ou la mission ne sont pas précis, la notion de « strict nécessaire » s’avère très relative.

Ready for a long exposure

1. Définir les besoins « minimum »

Cette fois, j’ai essayé de procéder différemment en listant les principaux types de situations dans lesquelles j’allais me retrouver. Ou plus exactement les différents sujets que je voulais prendre en photos. J’en ai retenus 3 : les paysages, les gens et les animaux. J’ai ensuite réfléchi au matériel photo que je souhaitais avoir à disposition pour chacun de ces sujets :

Les paysages

  • Un grand angle, pratique pour les panoramas et les vastes scènes ;
  • Un téléobjectif, pour ces paysages où les couches se superposent ;
  • Un trépied, évidemment ;
  • Quelques filtres (CPL, ND Grad., ND), pour les poses longues entre autres.

Les gens

  • Un grand angle, pour avoir plus de contexte dans la photo et avoir ce sentiment de faire partie de la scène ;
  • Un petit téléobjectif (ou un 50mm selon les goûts) pour les plans moins rapprochés.

Les animaux

  • Un téléobjectif, pour les animaux qui ne se laissent pas forcément approcher (oiseaux, écureuils, …) ;
  • Un monopod, parce que ça peut aider en forêt quand on a moins de lumière.

2. Choisir son matériel photo selon ses besoins

What's in my bag?

En partant de cette liste, je peux sélectionner dans mon matériel ce que j’emporte :

  • Canon EOS 6D ;
  • Un zoom grand angle : Canon 16-35mm f/2.8L ;
  • Un zoom télé : Canon 70-200mm f/2.8L IS ;
  • Une focale fixe entre les deux pour compléter et quand on a besoin de plus de lumière : Canon 50mm f/1.4.

J’ajoute à cela :

  • Quelques filtres : CPL, ND Grad, et comme j’ai abimé mon ND avant de partir, j’opte pour un verre de soudeur ;
  • Mon trépied 3LT Brian que je peux convertir en monopod en un tour de main ;
  • Les accessoires moins évidents mais qui peuvent sauver quelques situations : Leatherman, duct tape, élastiques, colliers « colson », sacs étanches, lampe de poche, multiprise ;
  • Les accessoires évidents : 3 batteries supplémentaires, chargeur, cartes SD en réserve, kit de nettoyage, … ;
  • Un ordinateur portable et un disque dur externe.

Nous y voici, le strict nécessaire de… 10kg. (n’oubliez pas des vêtements aussi, ça peut être utile ! :D)

Mise à jour : changement de matériel

Entre le moment de la publication de cet article et maintenant, j’ai quitté Canon pour m’installer chez Olympus et sa gamme OM-D. Un des avantages de ce format, c’est la compacité et la légèreté du système. Est-ce que ça veut dire que je voyagerai plus léger ? Ben pas forcément ! Le piège, c’est que vu que le matériel est compact, on va plus vite vouloir prendre un élément en plus « au cas où » ;).

  • Olympus OM-D EM5 Mark II ;
  • Un zoom grand angle : Olympus m.Zuiko 7-14mm f/2.8 PRO ;
  • Un zoom télé : Olympus m.Zuiko 40-150mm f/2.8 PRO ;
  • Une focale fixe : Voigtlander Nokton 17.5mm f/0.95 ;
  • Et allez… une deuxième focale fixe : Voigtlander Nokton 42.5mm f/0.95.

Petite parenthèse : l’humidité

Arr… la pire ennemie du matériel photo ! Fuyez ! Mouais… On m’a mis en garde de toutes les manières possibles et imaginables contre l’humidité dans cette région du globe, et même si sur le principe c’est certain qu’il faut faire attention, sachez que vos appareils photos sont plus solides que vous le croyez.

J’ai traversé plusieurs grosses pluies (pas des pluies de Belgique hein, de bonnes pluies tropicales), sans forcément quelque chose pour protéger mon matériel et bien que je faisais mon possible pour le garder au « sec », je n’allais pas arrêter de prendre des photos.

Tout est une question de bon sens. Par exemple, si j’avais essuyé mon matériel dès mon retour au sec, je n’aurais pas eu une vis rouillée… Mais au delà de ça, faites attention, réfléchissez, mais ne paniquez pas. Et ne changez quand même pas d’objectif sous la douche (y a des limites quoi :D).

Le strict nécessaire… ce bel idéal

F-Stop Millar Bandon

Une fois tout cela rangé dans mon sac, il reste de la place et c’est là que les choses se compliquent. Les meilleures intentions s’effacent devant les « ça serait quand même con de ne pas prendre ça aussi, y a de la place » et consorts.

J’ai donc cédé (très vite et trop facilement) et ai ajouté :

  • Un Canon EOS 3 (boîtier argentique que l’on m’a généreusement prêté) et quelques rouleaux de film ;
  • Mon Canon EOS M avec son 22mm (allez, c’est petit quoi) ;
  • Une GoPro (c’est encore plus petit !) ;
  • Et quelques babioles ici et là (lecteur mp3, chargeur usb solaire, …).

J’ai pensé un moment prendre le Petzval, mais son manque critique d’étanchéité m’a poussé à le laisser à la maison. Je serais intéressé de savoir comment il se comporte dans des conditions d’humidité telles qu’en Guadeloupe ou en Thaïlande et comment éviter les problèmes s’il y en a. Peut-être plus tard ;).

Bilan, tout cela était-il vraiment indispensable ?

Je n’ai aucun doute sur la nécessité du grand angle et du téléobjectif. J’ai des zooms donc ça permet de couvrir une certaine plage avec seulement 2 objectifs. Mais si vous avez des focales fixes, ça revient au même : un grand angle du genre 24mm et un téléobjectif aux environs de 135mm, et vous avez ce qu’il vous faut.

Vu que la plage manquante entre mes zooms est de 35mm à 70mm, j’aurais pu me contenter de ça et bouger si je voulais palier au manque d’un 3e zoom. À la place, j’ai pris mon 50mm. Principalement pour sa grande ouverture, ça aide en cas de lumière trop basse. Il est aussi beaucoup plus compact que les autres objectifs dans mon sac. La 3e raison, c’était que j’avais de la place :D.

Finalement je l’ai utilisé moins de 10 fois je crois. J’avoue préférer le grand angle (28mm ou 35mm) pour les portraits larges ou une focale plus longue pour les portraits serrés (85mm ou 135mm). C’est une très belle optique, mais je ne m’y fais tout simplement pas.

Sorbet coco, Trois Rivières, Guadeloupe Plantation d'ananas

Autre matériel photo indéniablement nécessaire : le trépied ! Sans cela, on peut oublier poses longues, timelapses, la plupart des HDR, … C’est sûr que c’est encombrant, mais vu l’aide que ça m’apporte, j’oublie vite son poids !

Plage de Cluny Bassin paradis, Guadeloupe

Mis à part pour certaines photos spécifiques comme les poses longues, les filtres ne sont pas indispensables. Mais ils ne prennent pas de place et peuvent vous faire gagner un temps considérable en réglant à la prise de vue une foule de soucis à corriger en post prod ! Si vous devez laisser quelque chose à la maison, ce ne sera pas vos filtres.

Filtre ND Grad

Je suis content d’avoir pris l’argentique. Ça fait du bien par moments d’arrêter de regarder son écran après chaque prise pour voir si elle est bonne. Et comme il utilise les mêmes objectifs que mon boîtier principal, c’était vraiment un faible encombrement. Mais soyons honnêtes, il était tout sauf indispensable !

Faithful companions

L’EOS M s’est avéré intéressant dans certaines situations. Je ne l’ai pas utilisé autant que j’aurais voulu mais il tombait à point nommé pour les photos « behind the scene » quand le 6D était occupé :). Par contre, Fred l’a bien utilisé (même plus qu’elle ne pensait grâce à l’option « Touch Shutter » qui a pris environ 140 photos random lors d’une visite où elle portait l’appareil en bandoulière :D). J’aurais pu/dû prendre l’adaptateur EF/EF-M avec et j’aurais bénéficié du crop factor pour le coucher de soleil.

La question de la GoPro ne se pose pratiquement pas, tant c’est ridiculement petit. Mais je ne l’ai pas utilisée tant que ça. J’aurais pu m’en passer en fait, d’autant plus qu’on m’a prêté un petit Panasonic dans un caisson étanche pour le snorkeling.

A priori et dans des conditions similaires, je garderais le même kit. Mais si je dois réduire le poids, je remplacerais peut-être les zooms par deux focales fixes beaucoup plus légères et compactes.

Et vous

Quel matériel photo emporteriez-vous sur une île ? Un avis, un conseil, une remarque… videz votre sac (:D) dans les commentaires !

Pointe des Châteaux, Guadeloupe Colibri Parrot