Je m’appelle Karl

Karl Delandsheere même ! Et je viens de Belgique. De Liège plus précisément, où je bosse principalement comme infographiste et développeur web freelance, mais mon truc, c’est la photo !

Lucifer par Joseph Geefs, installée en 1848 dans la Cathédrale Saint Paul de Liège

Lucifer par Joseph Geefs, installée en 1848 dans la Cathédrale Saint Paul de Liège

On ne peut pas dire que je sois tombé dedans « quand j’étais petit ». J’ai commencé tard : je devais avoir 22 ans quand j’ai pris en main le vieux reflex argentique de maman (un Olympus OM-10 avec un 50mm). Après quelques bobines qui n’étaient pas trop mauvaises, je me suis intéressé à autre chose. Pendant plusieurs années, j’ai pris une photo par ci, une photo par là, sans vraiment me préoccuper de régler correctement l’appareil. Et puis un beau jour, tout a changé… j’ai commencé à voyager !

Et c’est en voyageant que j’ai pris goût à photographier tout ce qui m’intéressait (parfois souvent trop) parce que c’était ma seule façon de partager ce que je voyais. Bon, le résultat n’était pas toujours glorieux mais c’est comme ça que ça a commencé ! Et depuis, je n’ai plus quitté la maison sans un appareil photo, cherchant constamment l’instant, le détail, la lumière à capturer.

Hobography /həʊbəʊɡɹəfi/

Hobography est la contraction des 2 terme.

Le premier, hobo, désigne une sorte de vagabond voyageant dans les trains de marchandises aux USA. Si son origine est incertaine (contraction de homeless bohemian ? diminutif de la ville de Hoboken, ville terminus dans le New Jersey ?), son aura évoque directement le voyage et le détachement.

Le second, que vous connaissez déjà, représente le sujet principal d’Hobography : photography (en anglais parce que bon… non en fait, je sais pas, ça sonnait mieux ;D).

À l’origine, Hobography devait être un espace où je partageais des photos, des bons plans voyage, beaucoup de DIY, et surtout de quoi faire de la photo et voyager sans trop dépenser. Mon investissement dans trop de projets simultanés ont fait que je n’ai jamais poussé le blog très loin.

Jusque cette fin d’année 2016 où j’ai retrouvé l’envie de partager mes visions et réflexions au sujet de la photographie et du voyage. Mais avec le temps et le recul, je me suis rendu compte qu’écrire un énième blog sur des bons plans voyage ou sur comment éviter de dépenser 15€ en passant 3h pour bricoler un truc qui existe déjà, ce n’était pas ce que je voulais faire.

Aujourd’hui, Hobography est un blog sur lequel je veux promouvoir une photographie éthique et responsable, au travers de partages d’expériences tels que réflexions et récits de voyages.

Ce qui ne change pas, c’est que je vous parle toujours en tant que photographe autodidacte, avide de voyage, et geek notoire ;).

Mission to Mars

Les avis publiés sur ce site reflètent mon expérience personnelle, simplement et sans prétention. Il se peut que vous ne soyez pas d’accord, et c’est bien ! Allez-y ! Dites-le en commentaires, écrivez-moi un mail, rejoignez-moi sur les réseaux sociaux. On ne manque pas de moyen de se parler ;).

Une dernière chose… Sauf mention contraire, le matériel dont je parle dans mes tests est à moi et je l’ai obtenu sur mon propre budget. Si je reçois quelque chose à tester, je le dirai dans la plus grande transparence, et il n’y aura pas de traitement de faveur. Certains diront que je suis un utilisateur chiant, je préfère le terme exigeant ;), et je crois en la critique constructive !

Yummy Planet

C’est avec Frédérique (ma compagne ou devrais-je dire la copine du photographe ?) que j’ai libéré l’appétit nomade qui sommeillait en moi depuis longtemps. Et je n’utilise pas le mot « appétit » pour rien. On s’est très vite rendus à l’évidence : le plus grand facteur dans la décision de nos prochaines destinations, c’est ce qu’on y mange !

Déjeuner sur les klongs de Bangkok

J’aime expliquer que l’assiette est une porte vers la culture des gens… mais au final c’est probablement juste une bonne excuse pour partir à l’autre bout du monde et goûter à tout (ou presque).

Tout ça pour dire que j’écris aussi un peu pour notre blog voyage et spécialités culinaires et que vous y trouverez une grande partie de mes photos.

Si vous êtes gourmand et que vous aimez parcourir le monde, vous devriez y jeter un œil ! 😉

Mon matériel

Après plusieurs années à utiliser un système plein format Canon, je me suis tourné vers le micro 4/3 pour moins d’encombrement lors de mes voyages. J’ai opté pour Olympus qui apporte au format ses lettres de noblesses, grâce notamment à leur gamme OM-D et une série d’objectifs de qualité.

Quand je veux revenir à l’essentiel, je laisse de côté le digital et pars avec l’un de mes appareils argentiques (souvent un Rolleiflex 2.8F, un Olympus OM-1 avec un 35mm, ou encore un Leica M4-P ou un Voigtlander Bessa R4M avec un Summicron 35mm).

Si c’est le genre de détails qui vous intéresse, je liste sur cette page le matériel photo que j’utilise et tente de vous dire pourquoi je fais tel ou tel choix.

Photo de couverture par Fred de Yummy Planet